Suivez la mission DEEP TIME. 

Retrouvez ici les informations, le suivi en photographies et retours audio de la mission de terrain, sa préparation, sa réalisation, les études scientifiques menées…

Au-delà du Temps

LES PHOTOS DE LA MISSION

Découvrez, dans cette section, les différentes photographies qui retracent sommairement les étapes des la mission DEEP TIME

Galerie

Fin de la mission DEEP TIME

Au coeur de la grotte de Lombrives

L’installation dans la grotte

Les préparatifs en images

PODCASTS

Quelques remontées de la grotte, au travers de podcasts tirés des témoignages de Christian Clot.

Podcasts

LES TÉMOIGNAGES DES DEEPTIMERS

En découverte immersive, les « Deeptimers », comme on les surnomme, ont découvert leur nouvel habitat qui leur a servi de toit pendant 40 jours. Ils ont pu confronter leurs impressions d’avant la mission avec la réalité du terrain. Ils vous font partager leurs avis, leurs sensations et leurs réflexions autour du temps et de ce contexte d’anomie singulier.

Témoignages des équipiers, avant la mission DEEP TIME

Pour moi, Deep Time c’est une expérience unique tant sur le plan humain, scientifique et logistique. C’est une occasion de participer à des études scientifiques, de perfectionner sa connaissance sur l’être humain et de découvrir, pour ma part, le monde souterrain. Je suis honorée et fier de participer à cette mission, où chaque personnes, (salariés, bénévoles, équipiers, scientifiques, partenaires,…) mettent leur pierre à l’édifice, dans une collaboration extraordinaire.

Nicole HUEBER, 27 ans, Technicienne supérieure en Géosciences.

Deep time est une expérience unique pour en apprendre plus sur moi-même, dans un système sans repères temporels et en groupe. Cela va être un vrai challenge, tant en terme sociologique, que scientifique, que je vais vivre et devoir relever, tout en y ajoutant une pincée d’exploration et d’aventure.

Arnaud BUREL, 29 ans, Biologiste.

Deep Time représente la chance de pouvoir vivre une
expérience collective unique, hors normes, hors du temps, regroupant aventure et science.  Se confronter à soi-même tout en devant s’intégrer à un groupe et ainsi aider à mieux comprendre nos capacités d’adaptation lorsque tous les repères qui font notre équilibre au quotidien sont chamboulés…

Alexis MONSEIGNY, 42 ans, anciennement Moniteur de plongée, nageur sauveteur et agent de sécurité.

Deep Time est une expérience formidable, une façon de mieux connaître notre cerveau. J’aime cette façon d’être bousculée dans notre quotidien tranquille et sécurisé pour pousser nos propres limites et explorer nos capacités personnelles, nos fonctionnements cognitifs et nos interactions en groupe.

C’est un travail passionnant que nous entreprenons avec des chercheurs spécialisés dans différentes disciplines, une exploration à l’intérieur de l’être humain.

Marie-Caroline LAGACHE, 50 ans, Bijoutière.

Deep Time représente une incroyable aventure scientifique, humaine et intérieure. C’est une chance de vivre ces 40 jours sans aucune notion de temps (probablement la seule opportunité dans une vie de le faire), ni contact avec l’extérieur, avec 14 personnes aux parcours de vie riches et variés. Ce sont des scientifiques, des partenaires et Christian Clot qui nous font confiance pour faire avancer la recherche (notamment sur le cerveau, 2e endroit de l’univers le moins connu!) et accroitre la connaissance pour l’Humanité.

Enfin, cela va être une expérience sensorielle, émotionnelle, personnelle, relationnelle, scientifique très intense et riche de questionnements.

Tiphaine VUARIER, 32 ans, Psychomotricienne.

Deep Time, c’est la concrétisation de ces quelques années de préparation alors que c’était inespéré, c’est une incroyable occasion de réaliser en partie mon rêve mixant tout ce dont j’aurais souhaité : de l’aventure avant tout, de l’adrénaline, du dépassement de soi, le côté scientifique, car je suis très curieuse et un domaine qui intéresse, pouvoir aider l’humanité à avancer, et faire de belles nouvelles rencontres. C’est un défi tellement incroyable et inédit au quelle je suis fière de participer et j’ai hâte. C’est une belle preuve que malgré la situation actuelle on est capable et on le fait, il ne faut pas s’arrêter et baisser les bras. J’espère que notre expérience et toutes nos données seront très utiles.

Émilie KIM-FOO, 29 ans, Infirmière.

Un écrivain qui m’est cher a écrit qu’on ne saisissait réellement l’importance de quelque chose que lorsqu’elle nous manquait. DeepTime, c’est l’application de cette idée au soleil. Avant même d’être descendue, j’ai hâte du jour où nous nous retrouverons. 

Cette expédition est aussi une aventure humaine qui, grâce à son objectif de connaissance, dépasse la simple expérience personnelle. Elle réalise ainsi un beau mouvement, dans lequel se retrouvent tous les aspects de nos vies : l’autre, soi, nos corps, la réflexion, l’aventure, la discipline, l’obstacle et son franchissement
Kora SACCHARIN, 30 ans, Analyste en intelligence économique.

C’est une belle idée, un exercice d’imagination. Je ne m’atttends à rien de particulier. Mais je sens que ce sera une expérience unique. Je me déconnecte des médias, des informations des autres équipiers, je prépare au minimum, aucune influence.
J’imagine du noir, du vide et notre instinct de survie, se protéger du froid, aller chercher de l’eau, garder les provisions, avoir de la lumière. Les bases pour rester en vie et ressortir. Un milieu inconnu, des gestes à apprendre. La sympathie qui va se développer, une fois moi-même prêt. Quelques jours sans trop blaguer, puis la découverte des autres humains, des autres animaux, plantes cachées, sensations nouvelles, pièces de la grotte. Des rires, des chants, des partages, une ambiance qui se détendra. Puis un vide, le cerveau est-il prêt à cela? J’ai fait le tour, je dois sortir maintenant. Pourquoi je reste? Quelle idée ! À l’extèrieur, j’ai la famille, les amis, les rencontres improbables, l’océan qui vient frapper la côte tous les jours de façon différente, les rêves qui se vivent au jour le jour, les projets qui avancent. Mais ici que du noir. Je suis là pour partager une expérience unique, nous avons beaucoup à apprendre sur nous même, c’est une beauté compatissante, laisser sa vie de côté pour ensuite partager ce que l’on en retire !

Johan FRANÇOIS, 37 ans, Professeur de mathématiques et moniteur de voiles.

Deep Time représente une aventure intérieure dans les deux sens du termes, physique et psychique, car c’est la possibilité d’aller à la rencontre de soi-même et des autres, de regarder son fonctionnement intérieur, l’incroyable chance de ce déconnecter du monde, de son effervescence et de sa technologie et de créer le lien avec l’ensemble de ses sens.

Damien JEMELGO, 47 ans, Cordiste.

Bercé par les récits d’exploration depuis tout petit, j’ai toujours rêvé de participer à une grande aventure scientifique. Mon métier de vulgarisateur, m’a permis de passer des heures à raconter, depuis mon bureau, les folles découvertes des explorateurs.rices. Pourtant, jamais je n’ai eu l’opportunité de participer moi-même à une expédition scientifique.

Deep Time est donc pour moi, une belle occasion de découvrir l’envers du décor, et d’aller sur le terrain. C’est aussi l’opportunité de vivre une expérience humaine collective aussi extraordinaire que terrifiante, dans un milieu grandiose, le tout, en France !

Martin SAUMET, 29 ans, Médiateur scientifique.

Pour moi, Deep Time est une occasion unique de me dépasser moi-même et en équipe, dans un environnement incroyablement beau bien qu’intimidant. C’est une opportunité unique de mieux comprendre l’être humain et de proposer des solutions concrètes pour notre avenir. Passionnée par la vidéo, j’ai hâte de ramener de belles images afin de documenter l’aventure sous-terraine.

Marina LANÇON, 33 ans, Guide trek.

Deep Time est une extraordinaire opportunité de mêler mes travaux de recherche à mon goût pour l’aventure. D’un point de vue scientifique, c’est une occasion unique et sans précédent d’étudier la manière dont l’être humain s’adapte à la perte totale de repères temporels, et de voir comment un groupe peut s’organiser pour vivre dans de telles conditions.

La richesse des domaines de recherche impliqués et des données qui vont être acquises lors de cette expédition, en font un projet pluridisciplinaire ambitieux qui pourra nous apporter des éléments de réponse sans précédent. D’un point de vue humain, c’est une aventure humaine dans l’inconnu que je suis fière de pouvoir vivre aux côtés des autres équipiers. C’est aussi, enfin, l’occasion de pouvoir sortir de cette torpeur qui s’est installée cette dernière année avec la crise sanitaire.

Margaux ROMAND-MONNIER, 31 ans, PhD. Neuroscientifique, Responsable scientifique.

Participer à Deep Time me permet de participer à une expédition unique qui est hors du commun sur la chronobiologie humaine, une opportunité unique de prendre part activement à la recherche scientifique sur l’adaptation et l’avenir de nos sociétés. Sortir de ma zone de confort, repousser mes limites, j’ai déjà eu l’occasion de le faire dans certaines occasions, mais jamais dans de telles conditions et avec autant d’inconnus.

Ce n’est pas tous les jours que l’on peut donner son corps à la science, de son vivant !

François MATTENS, 35 ans, Directeur des affaires publiques et de l'innovation - Responsable de l'accélérateur GENERATE.

DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish
Twitter
Visit Us
Follow Me
YouTube
LinkedIn
Share
Instagram
error: Content is protected !!